Vie

Mon mari et moi avons eu des relations sexuelles tous les jours pendant un an - voici comment nous faisons maintenant

sexe pendant un an de mariage Images de McGowan

Il y a trois ans, j'ai eu des relations sexuelles tous les jours, car une année entière .

pauley perrette a été viré de ncis

Pour répondre aux questions les plus courantes qui m'ont été posées depuis: Non, ce n'était pas avec 365 hommes. C'était avec un, mon mari . Oui, même pendant mes règles. Je n'ai aucune idée de ce que faisaient mes enfants pendant que nous faisions l'amour. Je suppose ne pas nous regarder. Et finalement, non, je ne l'ai pas fait pour sauve mon mariage . Je l'ai fait pour me sauver, l'effet que cela a eu sur mon mariage n'était qu'un avantage.

Peu de temps après avoir eu mon troisième enfant, je me souviens être sorti de la douche, m'être aperçu dans le miroir et me demander: «Qui a laissé ma mère ici? À partir de ce moment, je ne me suis plus laissé nu. J'ai gardé le lumières éteintes pendant les rapports sexuels , j'ai caché mon ventre et mes seins dans une camisole, et j'ai attendu que mon mari quitte la chambre avant de passer de la douche à mon placard pour m'habiller.

Au fil des années, l'absence de mon corps nu a commencé à m'inquiéter. Mon mari, Andy, savait-il même à quoi je ressemblais plus nu? Pourrait-il dessiner une image nue de moi qui n'avait pas non plus de couette géante sur mon corps ou une couture Spanx qui coulait verticalement le long de mon ventre?

J'ai eu l'idée d'avoir des relations sexuelles pendant un an après avoir parlé avec une amie qui avait fait exactement cela, tous les soirs de son mariage.

meilleures casseroles et poêles lavables au lave-vaisselle

«C'est juste quelque chose que nous faisons», dit-elle catégoriquement. Aussi routinier que le jour, elle et son mari avaient eu des relations sexuelles tous les jours depuis leur mariage, et ils étaient l'un des plus couples aimants, hilarants et forts J'avais su.

Brittany Gibbons et son mari

Brittany Gibbons et son mari, Andy.

Gracieuseté de Brittany Gibbons

Avoir des relations sexuelles tous les jours pendant un an semblait odieux, mais aussi une façon intrigante de me forcer à faire face à mon corps chaque jour. Je veux dire finalement, les couvertures devraient se détacher et les lumières devraient rester allumées, non?

Andy, comme prévu, était à bord. Et pendant une année entière, sauf pour avoir été séparés par les voyages ou la grippe intestinale, nous avons eu des relations sexuelles entre nous.

Tout a commencé brutalement. Je me tenais devant l'évier en train de sortir mes lentilles quand ça m'avait frappé ... Je devais encore avoir des relations sexuelles avant de m'endormir. En tant que travail de maman à la maison de trois enfants, la pensée m'a épuisé. Ce n'était pas que le sexe était une corvée que je redoutais, mais accorder du temps hors de ma journée pour le faire me semblait impossible, égoïste et épuisant. Je voulais juste me coucher et regarder Le spectacle de ce soir et mange des céréales et que personne ne me touche.

Mais au fil des mois, j'ai commencé à l'attendre. Le sexe engendra plus de sexe, et les sentiments connectés et aimés ont commencé à s'infiltrer à l'extérieur de la chambre - ou dans notre cas, de la buanderie, du placard et de notre garage - et dans notre vie quotidienne. Nous étions plus romantiques l'un avec l'autre, touchant les bras en passant, nous embrassant plus longtemps avant le travail et pas seulement le baiser familier froid. Notre relation était plus forte et meilleure lorsque notre intimité était florissante.

Je n'étais plus hyper conscient des sons que faisait mon corps tout en courbes.

Sur le plan personnel, les changements dans la façon dont je voyais mon corps étaient stupéfiants. Trois mois plus tard, je me suis retrouvé à profiter à nouveau du sexe, en créant une liste de lecture de chansons qui m'excitaient et qui n'étais plus hyper consciente des sons que mon corps sinueux faisait. Comme la façon dont mes cuisses battaient l'une contre l'autre ou mon ventre frappait le sien.

Six mois plus tard, j'ai enlevé la camisole dans laquelle j'avais caché mon corps, sans me soucier que mes seins tombaient dans mes aisselles. Pour la première fois, j'étais plus préoccupé par chaque partie du sexe qui me faisait du bien que de trouver un angle flatteur pour cacher mon ventre ou ma graisse dorsale. Mon corps était apprécié par nous deux, également.

mieux noté sur la gamme micro-ondes

Un an après, j'ai cessé de porter des vêtements entièrement. Du moins, je suppose que c'est ce que diraient mes enfants. J'ai arrêté cette course primitive de la douche, et maintenant paresseusement marchait vers le placard nu. J'ai préparé les repas scolaires en sous-vêtements et je ne me suis pas retiré par réflexe quand Andy est venu derrière moi et a enroulé ses bras autour de ma taille. Ma relation avec mon mari et mon corps avait changé de manière incroyable.

Maintenant, trois ans plus tard, nous avons toujours des relations sexuelles tous les soirs.

Oh mon Dieu, je plaisante.

Je n'ai absolument pas de relations sexuelles avec mon mari tous les jours, plus maintenant. Non pas parce que nous en avons marre l'un de l'autre - même si je l'admets, mon bassin et mes cuisses ont accueilli le reste - mais parce que nous sommes des humains, pas des robots. Cependant, les effets et les leçons de l'expérience sont encore apparents dans notre mariage même maintenant.

Bretagne Gibbons Gracieuseté de Brittany Gibbons

Tout d'abord, nous avons appris que c'est dur et c'est normal. La majorité des gens autour de vous n'ont pas de relations sexuelles tous les jours. Ils sont occupés à être stressés au travail, à coordonner les horaires de football de leurs enfants et à payer leurs factures. Intégrer le sexe dans tout cela est difficile, mais pour nous, c'est nécessaire. Le sexe est ce qui nous rappelle que nous sommes des partenaires intimes et pas seulement des colocataires chargés de garder les enfants en vie.

crèmes pour les yeux les mieux notées pour les rides

Deuxièmement, nous avons appris la quantité exacte de vie sexuelle dont nous avons besoin pour nous garder heureux dans notre mariage, et nous sommes en mesure d'ajuster notre vie en fonction de cela.

Je ne panique plus si deux semaines passent et que nous oublions d'avoir des relations sexuelles, parce que nous travaillons pour nous connecter autrement. L'intimité ne signifie pas toujours pénétration. Parfois, il se débrouille sur le canapé comme des adolescents, parfois c'est Andy qui vérifie trois fois le DVR pour s'assurer que toutes mes émissions de télévision d'automne sont prêtes à être enregistrées. Nous pouvons tous décider de ce qui nous excite. Le fait est que l'effort pour se montrer de l'amour est là.

Enfin, j'ai appris que je suis une meilleure épouse, une meilleure mère et une meilleure femme lorsque je prends le temps d'être en sécurité dans ma relation et égoïste de me sentir bien dans ma peau. Je ne suis pas la meilleure version de moi-même quand je ne suis pas sûr de moi et que je panique. Je suis essentiellement une publication Facebook de relation vague et ambulante.

Je suis tellement plus concentré quand je ne me soucie pas de ma vie sexuelle. Ou sur la table, selon que c'est une journée d'école et qu'Andy cesse de travailler. D'accord, assez de jeux de mots sexuels.

Avoir des relations sexuelles régulières avec mon mari ne rend pas mon mariage à l'épreuve du divorce ou à l'abri de l'infidélité ou de l'angoisse, mais cela m'aide à me sentir suffisamment en confiance dans ma peau pour survivre si cela se produit.

idées de costumes pour 3 meilleurs amis

J'avais l'habitude de plaisanter en disant que je ne voulais plus jamais être en mesure de sortir à nouveau, parce que mon corps n'était pas «prêt pour la salle d'exposition». Bien que j'espère naturellement rester mariée à Andy jusqu'à la fin des temps, et devrais-je mourir en premier, le hanter, je n'ai plus cette peur, car ma définition du désirable a changé.

Il ne s'agissait jamais de quelqu'un qui me voulait, c'était de moi qui me voulait. Et il n'a fallu qu'une année entière pour se faire baiser pour comprendre cela.

Brittany Gibbons est l'auteur de Fat Girl Walking: Sexe, nourriture, amour et être à l'aise dans sa peau ... chaque centimètre carré .

Ce contenu est créé et maintenu par un tiers, et importé sur cette page pour aider les utilisateurs à fournir leurs adresses e-mail. Vous pouvez trouver plus d'informations à ce sujet et du contenu similaire sur piano.io Publicité - Continuer la lecture ci-dessous